• 1920x400_HHI_Qualität_Materialanalyse_01.jpg
  • 1920x400_HHI_Qualität_Materialanalyse_02.jpg

ANALYSE DE MATÉRIAU/ ANALYSE DE SPECTRE

 

Nos appareils d'analyse possèdent un état d'étincelle (stationnaire) ou une sonde avec signal (mobile) avec une contre-électrode. Entre cette électrode et l'échantillon à analyser, une décharge électrique est produite à l'aide d'un générateur de stimulation. Le matériau de l'échantillon d'examen est ainsi stimulé et ramené à l'état gazeux. Les atomes des éléments disponibles dans le matériau sont passés à un état d'énergie supérieur. En cas de retour à l'état normal, ceux-ci envoient une lumière de longueur d'onde caractéristique aux éléments. Cette lumière accède directement (stationnaire) ou via des fibres optiques (mobile) dans l'objectif d'un spectromètre. Là se trouve un interstice d'entrée très fin (20 µm) par lequel la lumière tombe sur la surface d'un réseau de diffraction. Ce réseau est une plaque aluminée concave de 60 mm de diamètre qui est marqué 3600 fois par millimètre. Grâce au "nombre de traits" élevé du réseau, la lumière arrivant en contact est tellement diffractée qu'elle se dissout dans chacune des longueurs d'onde. Des lignes spectrales apparaissent dans le plan focal. Ces lignes sont des représentations de la lumière tombant à travers l'interstice d'entrée. L'interstice d'entrée est représenté sur le plan focal autant de fois que les retombées de lumières en différentes longueurs d'onde qui passent au travers. Cela crée un spectre de lignes.

 

 

We use cookies

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.