• 0-1920x400_HHI_Thema_Verfahren_Carbonitrieren.jpg

PROCÉDÉ

 

Le carbone servant d'élément d'alliage principal pour l'aptitude à la trempe de l'acier est introduit par diffusion dans les aciers de cémentation spéciaux à environ 900 °C par le biais de gaz ou sels dégageant du carbone. Pour pouvoir cémenter des aciers non alliés ainsi que l'acier de décolletage et de construction, de l'azote est nécessaire en plus du carbone. Ce processus est alors appelé carbonitruration.

 

La profondeur de pénétration des atomes de carbone et d'azote dans la couche superficielle des pièces peut être contrôlée avec précision. Les profondeurs de cémentation entre 0,3 mm et 1,5 mm sont courantes. Des profondeurs supérieures sont également possibles sur demande. Une trempe ultérieure crée des surfaces extrêmement dures et résistantes à l'usure. On obtient une excellente résistance à l'usure et d'endurance des surfaces.

 

AVANTAGES

 

- la couche superficielle de l'acier non allié ainsi que de l'acier de décolletage et de construction peut être trempée

- bonne protection contre l'usure sur la surface des pièces

- noyau dur élastique

- le risque de casse des composants est fortement réduit

- trempe partielle possible

 

Télécharger en tant que processus de PDF