• 0-1920x400_HHI_Thema_Verfahren_Nitrocarburieren.jpg

PROCÉDÉ

 

Lors de la nitrocarburation, la couche superficielle des pièces est enrichie en azote et en carbone. La structure du noyau reste inchangée. L'azote et le carbone forment une couche très dure, appelée couche de combinaison, avec les composants d'alliage du matériau. L'épaisseur de la couche de combinaison peut être définie avec une très grande précision. En fonction du matériau, des épaisseurs de couche jusqu'à 20 μm peuvent être réalisées.

 

La nitrocarburation est avant tout utilisée pour la valorisation des aciers non alliés et de l'acier de décolletage et de construction. Ce procédé permet d'augmenter considérablement la résistance à l'usure et à la corrosion. L'élasticité de vos composants est très largement conservée grâce à la simple trempe de surface. Dans de nombreux cas d'application, les pièces peuvent être montées ou utilisées tout de suite après le traitement thermique, sans usinage ultérieur.

 

AVANTAGES

 

- pas de processus de refroidissement
- faibles écarts de dimensions
- peu de déformations
- grande résistance à l'usure
- bonne protection contre la corrosion (en particulier en association avec une oxydation (ultérieure))
- trempe partielle possible
- épaisseurs de la couche de combinaison possibles jusqu'à 20 μm
- résultats du processus reproductibles
- traitement possible de produits en vrac

 

Télécharger en tant que processus de PDF